Le culte a lieu au temple tous les dimanches à 10h30

Le temple :
9B av. de la Gare
78280 Montigny le Bretonneux

Pasteur : M. Guilhem RIFFAUT
01 30 69 09 02
pasteur@epusqy.org

Présidente du conseil presbytéral :
Mme Hanta RAJAONA
01 30 54 94 58
conseil.epusqy@gmail.com

Nous écrire

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Journée du 6 octobre : visite de la pasteure Emmanuelle Seyboldt

Le 6 octobre dernier, la pasteure Emmanuelle Seyboldt, présidente du conseil national de l’Eglise protestante unie de France, nous a fait le plaisir de partager sa journée avec la communauté au temple de Saint Quentin en Yvelines. Après un culte co-célébré avec le pasteur Guilhem Riffaut pendant lequel elle a assuré la méditation portant sur le livre d’Habacuc et un repas partagé avec les parois- siens, nous nous sommes retrouvés à une trentaine de 14 heures à 16 heures pour échanger sur les Églises au défi du XXIe siècle.

Le temps ayant déjà fait son œuvre, je me propose de vous faire part d’un ressenti tout individuel de cet échange davantage qu’un  compte-rendu  point  après  point,  ce dont ma mémoire est incapable.

Premier élément de ce ressenti, la lumière douce qui enveloppe les paroissiens et non paroissiens présents. Un sentiment de sérénité s’installe. L’enseignant que je suis remarque très rapidement l’aisance et la capacité d’Emmanuelle Seyboldt à exprimer de manière simple, claire et précise sa pensée au fil des mots, sans aucune note sous ses yeux. Et ça, je le sais d’expérience, cela n’est pas évident. Elle témoigne durant toute son intervention de sa volonté d’entraîner dans son échange tous les inter- locuteurs présents.

Cette volonté d’inclure est l’un des leitmotivs de son intervention.

Volonté d’inclure dans sa réflexion tous nos frères en protestantisme, tous nos frères en christianisme. Volonté d’inclure toute l’humanité en particulier dans sa réflexion sur l’accueil à faire aux migrants.

Volonté ensuite de prendre de la hauteur et de se détacher de l’instantanéité si chère à notre époque. Non, il n’est pas possible de répondre tout de suite. Il faut savoir pren- dre le temps de donner du temps au temps et refuser la dictature du court-termisme, du court-termisme de l’opinion publique et du court-termisme des médias qui veulent des réponses qui relèvent du prêt à penser et surtout des réponses brèves car la nuance, cela ne présente pas grand intérêt. Cet échange a été un appel à  la réflexion,   à la réflexion construite et argumentée, à la réflexion respectueuse d’autrui.

Est-ce à dire que cet échange a été l’occa- sion d’un appel à ne rien changer. Assuré- ment pas. Emmanuelle Seyboldt a lancé un appel à poursuivre le mouvement de réfor- me qui a toujours été à l’œuvre dans le protestantisme. Il s’agit de son point de vue de puiser dans le passé des communautés l’héritage qui donne une identité mais qui donne également la volonté de continuer à aller de l’avant en s’adaptant au temps pré- sent pour préparer l’avenir dans le respect des valeurs qui fondent notre identité.

Mathieu Lepetit

Événements à venir