Le culte a lieu au temple tous les dimanches à 10h30

Le temple :
9B av. de la Gare
78280 Montigny le Bretonneux

Pasteur : M. Guilhem RIFFAUT
01 30 69 09 02
pasteur@epusqy.org

Présidente du conseil presbytéral :
Mme Hanta RAJAONA
conseil.epusqy@gmail.com

Nous écrire

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Début mars, la Covid 19 a atteint un des enfants du soutien scolaire. Les quatre salariées se sont donc retrouvées « cas contact » et la Frat a dû fermer quelques jours. Mais les gestes barrière bien observés, les masques portés avec rigueur, les règles sanitaires scrupuleusement respectées, ont évité les contaminations en chaine… Les tests répétés se sont révélés négatifs, ce qui a permis de reprendre l’accompagnement scolaire au grand soulagement des enfants et des familles. Malheureusement pour peu de temps car le nombre d’enfants atteints dans les écoles de Trappes a explosé. Il a fallu prendre la décision de suspendre le sou- tien scolaire jusqu’à Pâques, pour ne pas multiplier les risques. En revanche, les bénévoles ont participé à une visioréunion pour faire le point et voir quel suivi peut être maintenu « en distanciel ». Car ils constatent que les niveaux sont « en baisse » et que certaines notions ou compétences n’ont pas été acquises. Toutes les bonnes volontés pour ce genre d’aide seront les bienvenues (contacter Valérie 01 39 51 89 95).

Pendant la première semaine des vacances de février, dans les « ateliers citoyens », les enfants ont été invités à travailler sur les médias, la circulation et la fabrique de l’information, les « fake news »… Et puis ils sont allés s’ébattre dans la base de loisirs de Trappes, heureux de profiter de l’espace et du temps clément.

Pour les vacances de Pâques, comme d’habitude, si la situation sanitaire le permet, la Frat accueillera de nouveau les enfants et leur proposera des jeux éducatifs, des ateliers citoyens, des travaux manuels, des sorties en plein air,… Toujours dans le respect des règles sanitaires, qui seront certainement encore en vigueur, hélas ! Les bénévoles des ateliers de français pour adultes, privés de leurs activités, sont heureux de se retrouver de temps à autres, en visiorencontres par écrans interposés, pour des échanges de nouvelles et des retrouvailles amicales. Quelques participants réussissent à continuer l’apprentissage du français par visiorencontres. Malheureusement ils sont peu nombreux à être suffisamment équipés ou suffisamment à l’aise pour en profiter.

En attendant des jours meilleurs, peut-être avec la généralisation des vaccinations, la Miss Pop souhaite à toutes et tous, persévérance et fraternité !

Eliane Humbert

La Fraternité de Trappes est bien vivante et le journal qui vient de paraître (n°113) en donne un bon aperçu : la fête de Noël et son ambiance chaleureuse et familiale, les fêtes de « la galette » jeux, rires et chansons avec les adultes des ateliers de français… Les activités pour apprendre à parler, lire, réfléchir, vivre avec les autres, se pratiquent à toutes les heures, dans tous les lieux, pour tous les âges… Les candidats enfants ou adultes, continuent tout au long de l’année à venir s’inscrire en attendant le jour où on leur trouvera une place.

Aussi, pour l’accompagnement à la scolarité (par petits groupes de 4 ou 5 jeunes) de nouveaux bénévoles seraient bienvenus à tous les niveaux, du CE1 à la terminale, pour une à deux séances par semaine (horaires : 16h30 à 17h45 pour les primaires et 18h à 19h15 pour les collèges et lycées). Des enfants et des jeunes (…et leurs parents) espèrent ardemment un peu
d’aide !

Du côté des finances, les nouvelles ne sont pas très bonnes, contraire- ment à ce que l’automne pouvait laisser espérer. Malgré tous les ef- forts et malgré la réponse forte des donateurs, l’année civile se termine avec un déficit plus important que prévu.

Pourtant, les dépenses parfaitement maîtrisées n’ont pas augmenté. Des sorties culturelles ont même été supprimées, la location d’un car étant trop onéreuse. Mais malgré les trop nombreux dossiers soigneusement constitués tous les ans, la part des subventions publiques ne cesse de baisser. La recherche de financements est usante et terriblement dévoreuse de temps et d’énergie qui pourraient être consacrés à un meilleur usage au service des habitants, jeunes et moins jeunes.

L’Assemblée Générale aura lieu le jeudi 5 mars 2020 à la salle Picasso. Bienvenue à celles et ceux qui s’intéressent à la  situation et au rayonnement de l’association.Une soirée de gala au profit de la Miss Pop de Trappes aura lieu le vendredi 24 avril, au Centre 8 à Versailles avec spectacle et buffet dinatoire.

Eliane Humbert

Concerts confinés

17 mars 2020… le confinement commence. Je suis musicienne, confinée dans un appartement au 5ème étage avec ma coloc’ Maguelone, sans balcon ni jardin.

Les bars sont fermés, les salles de concerts aussi… Bon. Analysons la situation :

Pas de jardin, pas de balcon, certes mais.. la fenêtre de la cuisine donne sur un parking qu’on a fini par apprécier avec ses quelques mètres carré d’herbe. C’est mieux que rien, et la résidence compte six bâtiments. A 20h, je vois bien qu’il y a du monde au balcon. Qu’à cela ne tienne, je décide de jouer deux airs de musique par jour pour égayer cette période si particulière et morose pour beau- coup… et faire du lien dans l’immeuble ! Je colle une affiche colo- rée en bas de chaque immeuble pour annoncer ces « concerts confinés », tous les jours à 16h30 – l’heure du goûter c’est chouette ! – et j’y inscris mon adresse mail pour que les voisins m’envoient leurs suggestions, leurs envies… Une fenêtre s’ouvre, et une autre, puis des applaudissements de plus en plus nombreux.. au bout d’une semaine, une vingtaine de personnes se retrouvent sur le parking ou à leur fenêtre, les yeux en l’air, pour écouter, chacun à un mètre de distance. Personnes âgées, jeunes parents qui se mettent à danser avec leur bébé sur les épaules.. et même quelques personnes du quartier. Très rapidement, Maguelone me rejoint et assure la présentation des œuvres, ce qui permet de donner quelques repères de culture musicale et de mettre l’ambiance. A deux, on est toujours plus fortes que toute seule. Parfois même, elle m’accompagne sur avec un petit clavier. Du classique, à la pop en passant par le jazz manouche… reprises instrumentales de John-ny, de Jean Jacques Goldmann, d’Edith Piaf… selon la demande.

On nous dépose régulièrement des petits mots sur la porte ou dans notre boîte aux lettres. Comme celui de Rolande, octogénaire habitant au 7ème étage : « Merci pour ce que vous faites, ça fait du bien, je ne sortirais pas de chez moi autrement ! »Et puis.. il y a Monique, une dame d’un certain âge qui me fait passer son numéro de téléphone fixe par la gardienne : elle n’a ni portable, ni internet, et passe ses journées seule. Alors on papote au téléphone et elle me demande d’interpréter La Mer de Charles Trenet. « J’espère  que vous viendrez prendre le thé après le confinement ! » me lance t’elle. Il y a les sourires de Sophia, 4 ans, tous les jours à sa fenêtre avec ses parents.

Un jour mémorable : le 1er mai, à la demande d’un voisin, je monte le son à fond et joue l’Internationale et Bella ciao. Un mois et demi et 50 vidéos plus tard, pour nous remercier, les voisins nous offrent un énorme bouquet de pivoines, des bons chocolats et une carte de remerciements.. Quelle joie de voir jour après jour des amitiés se créer, des liens intergénérationnels se former. En ce qui nous concerne nous avons rencontré trois couples de notre âge et avons déjà prévu l’apéro !

Conclusion : La musique, l’amitié et la solidarité ne pourront

jamais être confinées !

Claire Oberkampf

Événements à venir

  1. Culte, KT

    septembre 26 @ 10 h 30 min - 12 h 00 min
  2. Culte

    octobre 3 @ 10 h 30 min - 11 h 30 min
  3. Bureau

    octobre 5 @ 20 h 15 min - 23 h 30 min