Le culte a lieu au temple tous les dimanches à 10h30

Le temple :
9B av. de la Gare
78280 Montigny le Bretonneux

Pasteur : M. Guilhem RIFFAUT
01 30 69 09 02
pasteur@epusqy.org

Présidente du conseil presbytéral :
Mme Hanta RAJAONA
01 30 54 94 58
conseil.epusqy@gmail.com

Nous écrire

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Par Martine Durin

ACCUEIL

La grâce et la paix nous sont données au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Amen.

LOUANGE

Louons Dieu :

Seigneur, notre Dieu, merci d’être pour nous un Père plein de bonté.

Pour ton amour qui resplendit en Jésus-Christ, ton Fils,

pour ta lumière qui chaque jour éclaire notre vie,

pour ton pardon qui nous libère et nous fortifie,

SEIGNEUR, NOUS TE LOUONS.

Pour la beauté de ta création, pour le pain quotidien et pour tous les biens

du corps, du cœur et de l’esprit,

SEIGNEUR, NOUS TE BÉNISSONS.

Pour la réalité de ton Église,

pour la communion avec tous les hommes, nos frères,

pour la rencontre de nos prochains,

SEIGNEUR, NOUS TE LOUONS.

Béni sois-tu !

Amen.

PRIERE

Avant d’ouvrir la Bible, demandons au Seigneur son Esprit pour que nous comprenions sa Parole :

Tu nous attends, Seigneur.

Il te tarde de nous voir attentifs à ta Parole.

Ne permets pas que nous soyons sourds à son écoute.

Accorde-nous à ta voix, accorde-nous à ton silence.

Prononce vers nous ta Parole et ouvre maintenant notre cœur, par ton Esprit,

afin que nous soyons attentifs et réceptifs.

Nous t’en prions dans le nom de Jésus-Christ.

Amen.

Philippiens 3/7-8

Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause de Christ.

Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ, mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ.

Matthieu 13/44-52

Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ.

Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et il l’a acheté.

Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toutes espèces. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais.

Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Avez-vous compris toutes ces choses ?

Oui, répondirent-ils.

Et Il leur dit : c’est pourquoi, pour tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux celui-ci est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.

PRÉDICATION

Frères et sœurs, nous nous attendons presque à ce que Jésus commence les paraboles que nous venons d’écouter, à la façon d’un conte oriental : « Il était une fois… » un trésor caché, une perle… Tous les éléments retiennent l’attention, mais, avec Jésus, la fin est différente, puisqu’Il ne raconte pas ces paraboles simplement pour notre plaisir, mais pour notre instruction.

Alors, reprenons-les l’une après l’autre.

« Il en va du Royaume comme d’un trésor caché » (v 44)

La première constatation que nous pouvons faire, au sujet de cette parabole, c’est que, pour l’instant, le Royaume n’est pas évident. Certains tombent dessus sans l’avoir cherché, et leur vie en est transformée. Autrement dit, il existe des gens qui ne sont pas « en recherche », mais qui sont néanmoins interpellés par un événement, une personne … et ils se mettent à croire.

« Il en va du Royaume comme d’un négociant en perles » (v.45-46)

Ici, nous avons un autre cas de figure : voilà quelqu’un qui cherche, et qui finit par trouver !

Autrement dit, il y a aussi des gens qui cherchent Dieu, au travers de la philosophie, des religions, de l’occultisme … et qui finissent par découvrir Jésus-Christ et son Royaume.

Il y a donc une différence assez nette entre ces deux premières paraboles :

* dans le premier cas, il est question de trouver sans chercher ;

* dans le deuxième, il s’agit de chercher et de trouver.

Mais, en fait, il y a davantage de points communs que de différences entre ces deux paraboles :

* qu’il s’agisse de la parabole du trésor ou de celle de la perle rare, elles nous disent l’une et l’autre que le Royaume a une très grande valeur, supérieure à tout le reste ;

* en conséquence (et c’est le deuxième point commun), nous pouvons prendre des risques ; nous pouvons miser dessus, tout vendre, même passer pour fou, parce que l’enjeu en vaut la chandelle !

* et puis, troisième point commun entre ces deux paraboles, la joie (même si ce n’est pas explicite pour la perle) : ce n’est pas seulement la joie d’avoir fait une bonne affaire, une bonne acquisition, mais la joie d’avoir ce qu’il y a de mieux au monde.

C’est ainsi qu’est le Royaume !

« Il en va du Royaume comme d’un filet » (v 47-50)

Cette parabole ressemble à celle de l’ivraie et du bon grain : les bons et les mauvais sont ensemble jusqu’à la fin du monde. Mais, alors que la parabole de l’ivraie souligne la patience de Dieu, celle du filet met en relief le sort des méchants.

Le scribe instruit (v 52)

Pour cette dernière parabole, deux explications sont possibles :

Avec la première, nous pouvons considérer que le scribe instruit, c’est celui qui peut expliquer les réalités spirituelles du

Royaume nouvellement survenu ; il peut l’expliquer à l’aide d’images terrestres, anciennes, simples et connues de tous. Ce serait une justification de la parabole comme méthode pour annoncer l’Évangile.

La seconde explication invite à regarder le scribe comme un homme de l’Ancienne Alliance, mais qui est instruit du Royaume de Dieu ; celui-là sait discerner — contrairement à plusieurs de ses collègues présents dans les Évangiles — que la personne et l’enseignement de Jésus sont moins une rupture avec l’Ancien Testament qu’un accomplissement, une manifestation claire de ce qu’il laisse entrevoir.

Que devons-nous retenir de ces trois paraboles ?

Nous pouvons nous poser une série de questions à leur propos, pour réfléchir davantage à leur contenu et à leur enseignement :

*A propos des paraboles du trésor et de la perle, n’oublions pas la parole de Jésus : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Mat.6/21). Alors, où est notre trésor ?

Qu’est-ce qui mérite une telle attitude ? Autrement dit, quelles sont les priorités que nous nous sommes fixées dans notre vie ?

* D’autre part, nos découvreurs de trésors vendent tout ce qu’ils ont pour obtenir ce qu’ils ont trouvé. Souvenons-nous que Pierre disait à Jésus : « Maître, nous avons tout quitté et nous t’avons suivi » (Mat.19/27). Alors, que dois-je quitter pour me rapprocher de Dieu ?

* Ne perdons pas trop vite de vue le texte de l’apôtre Paul que nous avons lu tout à l’heure, où il est question de « gain », de « perte », de « gagner le Christ » (Philippiens 3/7-8). Et la question est celle-ci : ma vie tout entière est-elle organisée à partir du Christ reçu comme notre bien le plus précieux ?

* Préférons-nous nous contenter de ce que nous avons, sans risque, sans effort, ou sommes-nous prêts à chercher ce qui est le meilleur ?

* Sommes-nous convaincus que l’Évangile est ce qu’il y a de mieux ? Dans ce cas, nous ne devrions pas hésiter à le dire aux autres !

* Et puis, à l’image du scribe instruit, découvrons-nous des choses nouvelles dans notre Bible ou bien nous contentons-nous d’y relire avec plaisir des choses déjà connues ?

Que le Seigneur nous donne de ne pas éluder les vraies questions, et que ce soit l’occasion, pour chacun de nous, de renforcer notre foi, notre amour et notre espérance.

Amen.

Affirmons notre foi

Je crois en Dieu

qui est à l’origine de toutes choses,

et qui nous aime comme un Père.

Je crois en Jésus-Christ, envoyé de Dieu.

Il nous a montré qui est Dieu,

et quelle est sa volonté.

Aujourd’hui, et toujours,

l’Esprit de Dieu est avec nous.

Je cois qu’Il nous parle dans la prière

et nous fais vivre

Amen

Intercession

Père céleste et miséricordieux, nous te remercions pour le trésor que tu as caché dans le champ du monde pour que nous le trouvions et pour que nous vivions par lui.

Tu veux que nous le multiplions en le partageant.

Tu nous l’as confié, aujourd’hui déjà.

Et tu nous permets d’y découvrir ce que tu nous a promis pour ton monde à venir.

Dans la joie et la reconnaissance pour ce trésor caché dans le monde, nous te présentons toute misère et toute détresse qui pèse sur nos cœurs, toute peine, toute obscurité qui empêche des individus et des peuples de découvrir le trésor de ta grâce.

En effet, il est trouvé depuis longtemps, ton salut est présent, il est à saisir, il est à vivre aujourd’hui déjà.

C’est pourquoi nous te demandons de permettre à beaucoup de le trouver.

Nous te présentons les faibles, les malades, tous ceux qui, en ces jours-ci, souffrent de leur faiblesse.

Nous te prions pour les personnes âgées, pour toutes celles et tous ceux qui attendent que tu viennes les accueillir dans ton éternité, et nous te prions pour tous ceux qui sont dans le deuil, qui doivent apprendre à vivre avec la douleur du départ d’une personne qu’ils ont aimé.

Nous te prions pour les enfants et les jeunes, qu’ils puissent profiter de leurs vacances après ce début d’année si perturbée : fais-leur découvrir ce trésor de ta grâce dans le champ de leur monde, durant les loisirs comme aussi dans leur travail.

Et tout particulièrement nous te présentons ton peuple élu, Israël, et tous ses peuples voisins. Accorde à tous ceux qui s’engagent pour la paix de trouver cette paix que tu rends possible.

Permets que, de ce pays où tu as été homme, sortent des signes de paix et de grâce pour le monde que tu aimes.

Et comme Jésus l’a enseigné à ses disciples, nous te disons tous ensemble :

Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire pour les siècles des siècles. Amen

BENEDICTION

Que la bénédiction du SEIGNEUR DEVIENNE POUR NOUS certitude de son amour et appel à le suivre.

Que la bénédiction du SEIGNEUR SOIT POUR NOUS notre force et notre joie.

Que la bénédiction du SEIGNEUR DEMEURE POUR NOUS notre unique raison de croire, d’espérer et d’aimer.

Que tout ce qui est en nous, bénisse son saint nom.

Que l’Éternel nous donne à tous sa paix.

Amen.

Événements à venir
  1. Bureau

    septembre 1 @ 20 h 15 min - 22 h 30 min
  2. Assemblée générale de l’EPUSQY

    septembre 13 @ 9 h 30 min - 12 h 00 min
  3. Culte de rentrée

    septembre 13 @ 10 h 45 min - 12 h 00 min