Le culte a lieu au temple tous les dimanches à 10h30

Le temple :
9B av. de la Gare
78280 Montigny le Bretonneux

Pasteur : M. Guilhem RIFFAUT
01 30 69 09 02
pasteur@epusqy.org

Présidente du conseil presbytéral :
Mme Hanta RAJAONA
01 30 54 94 58
conseil.epusqy@gmail.com

Nous écrire

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Seigneur, permets-nous d’entrer dans une méditation qui nous mène vers notre vérité.

« Louons le Seigneur,

Nous te célébrons pour tout ce que tu nous offres, pour le cheminement que tu as parfois permis pendant le confinement.

Nous te louons pour ta parole, pour ta bonté.

Ton amour et ta fidélité, nous les chantons, mon Dieu,

C’est un amour bâti pour toujours. »

« Dieu est amour : il entend la confession de notre cœur. Par Jésus-Christ, notre péché nous est pardonné.

Par le Saint-Esprit, la puissance de vie nouvelle nous est accordée.

Que Dieu nous mette au cœur l’assurance de son pardon

Et qu’il nous donne de marcher vers son Royaume. »

« Nous prions Dieu avant de lire la Bible, afin qu’elle devienne pour nous Parole de vie.

Père, par ton Esprit, rassemble-nous, recrée notre assemblée autour de tes Ecritures. AMEN. »

TEXTES BIBLIQUES : Esaïe, 55, 10-11 ; Epître aux Romains 8, 18-23 ; Matthieu 13, 1-23

1-ESAÏE 55 

55 Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n’a pas d’argent ! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer !

Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas ? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas ? Écoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, Et votre âme se délectera de mets succulents.

Prêtez l’oreille, et venez à moi, Écoutez, et votre âme vivra : Je traiterai avec vous une alliance éternelle, Pour rendre durables mes faveurs envers David.

Voici, je l’ai établi comme témoin auprès des peuples, Comme chef et dominateur des peuples.

Voici, tu appelleras des nations que tu ne connais pas, Et les nations qui ne te connaissent pas accourront vers toi, A cause de l’Éternel, ton Dieu, Du Saint d’Israël, qui te glorifie.

Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve ; Invoquez-le, tandis qu’il est près.

Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées ; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.

Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l’Éternel.

Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.

10 Comme la pluie et la neige descendent des cieux, Et n’y retournent pas Sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, Sans avoir donné de la semence au semeur Et du pain à celui qui mange,

11 Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins.

12 Oui, vous sortirez avec joie, Et vous serez conduits en paix ; Les montagnes et les collines éclateront d’allégresse devant vous, Et tous les arbres de la campagne battront des mains.

13 Au lieu de l’épine s’élèvera le cyprès, Au lieu de la ronce croîtra le myrte ; Et ce sera pour l’Éternel une gloire, Un monument perpétuel, impérissable.

2-EPITRE AUX ROMAINS 8 18-23

18 J’estime, en effet, qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire qui va être révélée pour nous.

19 En effet, la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu.

20 Car la création a été soumise au pouvoir du néant, non pas de son plein gré, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l’espérance

21 d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu.

22 Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore.

23 Et elle n’est pas seule. Nous aussi, en nous-mêmes, nous gémissons ; nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps.

3-MATTHIEU, 13, 1-23

01 Ce jour-là, Jésus était sorti de la maison, et il était assis au bord de la mer.

02 Auprès de lui se rassemblèrent des foules si grandes qu’il monta dans une barque où il s’assit ; toute la foule se tenait sur le rivage.

03 Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voici que le semeur sortit pour semer.

04 Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin, et les oiseaux sont venus tout manger.

05 D’autres sont tombés sur le sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont levé aussitôt, parce que la terre était peu profonde.

06 Le soleil s’étant levé, ils ont brûlé et, faute de racines, ils ont séché.

07 D’autres sont tombés dans les ronces ; les ronces ont poussé et les ont étouffés.

08 D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un.

09 Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

10 Les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? »

11 Il leur répondit : « À vous il est donné de connaître les mystères du royaume des Cieux, mais ce n’est pas donné à ceux-là.

12 À celui qui a, on donnera, et il sera dans l’abondance ; à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a.

13 Si je leur parle en paraboles, c’est parce qu’ils regardent sans regarder, et qu’ils écoutent sans écouter ni comprendre.

14 Ainsi s’accomplit pour eux la prophétie d’Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.

15 Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent, – et moi, je les guérirai.

16 Mais vous, heureux vos yeux puisqu’ils voient, et vos oreilles puisqu’elles entendent !

17 Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.

18 Vous donc, écoutez ce que veut dire la parabole du semeur.

19 Quand quelqu’un entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son cœur : celui-là, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin.

20 Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ;

21 mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il trébuche aussitôt.

22 Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c’est celui qui entend la Parole ; mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent la Parole, qui ne donne pas de fruit.

23 Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend : il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »

Comprendre la Parole donne accès à une liberté, une joie, un enthousiasme, soit l’Esprit qui porte ses fruits en nous. Comment y parvenir ?

Le verset 15 de l’Évangile selon Matthieu évoque l’utilité des paraboles qui tendent à éclairer les hommes, à rendre la Parole matérielle, accessible. Jésus dit « et moi, je les guérirai ». Nous sortir du « néant », de l’obscurantisme et nous montrer la voie de la vérité, voilà ce qui nous est offert.

Y parvenir par le pardon ; Dieu est amour, miséricorde. « Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées ; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. »

Y parvenir en laissant germer en nous la Parole de Dieu, en s’ouvrant à elle. « D’autres sont tombés dans la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. » Les graines, la bonne Parole, germeront mais avec plus ou moins de difficultés, avec plus ou moins de temps, selon nos capacités, selon notre avancement et notre réalité : les oiseaux pourraient les picorer, les ronces pourraient les étouffer, le sol pierreux pourrait empêcher de prendre racine. 

Y parvenir en n’étant pas « l’homme d’un instant » qui attend un résultat immédiat. L’Esprit de Dieu évolue en nous jusqu’à porter le fruit de la joie, jusqu’à aboutir à un épanouissement dans la Foi. Les rencontres, le partage, les assemblées, la méditation cultivent cette graine, rendent notre terre fertile.

La liberté et surtout, la stabilité, nous sont promises. L’Esprit s’installera en nous : cela suggère un temps de mûrissement. La quiétude libératrice, consolatrice, voilà ce qui nous est promis : « je traiterai avec vous une alliance éternelle, pour rendre durables mes faveurs. »

Dieu nous guide vers une joie éternelle acquise grâce à sa bonté, à son pardon, profondément enracinée en nous, libérés des servitudes diverses.

Amen

Musique de méditation en pièce jointe, jouée par Pauline Vaillant

Éclairés et rassemblés par la Parole de Dieu, nous affirmons notre foi :

Nous croyons en Dieu le Père.

Il nous a créés, nous et toutes les créatures,

pour nous faire vivre ensemble à sa gloire.

 Nous croyons en Dieu le Christ, notre Seigneur,

venu parmi nous pour partager et sauver notre vie.

 Il nous a aimés jusqu’à la mort ;

il est vivant et donne un sens à notre espérance.

Nous croyons en Dieu le Saint-Esprit.

Il œuvre dans le monde, anime l’Église

et l’envoie annoncer l’Évangile

 jusqu’aux extrémités de la terre.

 Amen.

Merci à Karine et à Pauline.

Événements à venir
  1. Bureau

    septembre 1 @ 20 h 15 min - 22 h 30 min
  2. Assemblée générale de l’EPUSQY

    septembre 13 @ 9 h 30 min - 12 h 00 min
  3. Culte de rentrée

    septembre 13 @ 10 h 45 min - 12 h 00 min